Machiangélique

by Louka

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €4.99 EUR  or more

     

  • Full Digital Discography

    Get all 3 Louka releases available on Bandcamp and save 25%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Des Singes En Automne, Sublime Violence, and Machiangélique. , and , .

    Purchasable with gift card

      €12.73 EUR or more (25% OFF)

     

1.
L'abîme 04:33
Souvent je frôle et je percute par convoitise l’abîme je le chahute Ca se termine en une simple chute Un peu sonné un peu moins juste Souvent je frôle et je percute par convoitise l’abîme je le chahute Le réveil se fait un peu plus brut Un peu moins digne qu’une simple chute Expulser, purger nos cotés indignes Tentations mesquines, nos pulsions malignes Chercher en nous même Des visions plus saines Encore je frôle et je m’abîme Encore je franchis la ligne Je cherche une preuve, une force, un signe Toujours les ecchymoses s’inclinent Expulser, purger nos cotés indignes Tentations mesquines, nos pulsions malignes Chercher en nous même Des visions plus saines C’est toujours dur de dire non aux maux qui attirent C’est toujours dur de dire C’est toujours dur de rire en se regardant souffrir C’est toujours dur de rire
2.
Elle me dit, tu sais bien Je n’y suis pour rien Un peu lâche, je longe mon chemin Je passe et je me lasse Je recherche en vain Sachant qu’il y aura une fin Je m’éloigne On s’éloigne Pour moi tout ne sert à rien Je ne veux pas voir trop loin Surtout pas plus loin que demain Je ne suis pas capable De rester quand c’est bien J’ai peur d’un simple quotidien Seuls dans nos têtes On ne peut pas vraiment Faire d’or tout instant Ceux qui vivent pour l’argent Ceux qui veulent devenir grands D’autres voir grandir leurs enfants Donner sens aux tourments Sentir tourner le vent Projeter toujours plus en avant Elle me dit, tu sais bien Je n’y suis pour rien Un peu lâche, je longe mon chemin Je passe et ils trépassent Je n’aurai jamais les miens Sachant que toujours j’y mettrai fin
3.
Confiance 05:01
La tête en vrac, les yeux pleins d’étoiles A peine remis du spectacle Au top de ma forme, j’ironise et donne Ma version des meilleurs actes je m’agite et danse dans tous les sens Fier de ma vie si dense Pas un instant, je prends conscience Ma seule fin mon éloquence J’attends en silence J’écoute avec patience Tout ce qu’on me balance Le bon, le mauvais, dénués de sens Je reprends ma danse La tête au calme Les yeux pleins de larmes Sans doute mon vrai visage au fond de mon âme Se colmatent, se battent Blessures, pensées maladroites Je ne m’agite plus dans tous les sens Quand chaque geste devient souffrance Et tout le temps j’ai bien conscience Que fin n’est pas éloquence Ce que je fais, ce que je suis J’attends en silence J’écoute avec patience Tout ce qu’on me balance Le bon, le mauvais, dénués de sens Je reprends ma danse
4.
Je ne sais pas je vous l’avoue Ce que j’ai fait pour me trouver là De plus en plus flou Je n’ai pas été autre que moi Encore une fois sur les genoux Je me lève je n’aime pas être en bas Prêt à changer tout Être ce que je ne suis pas Oui, j’irai jusqu’au bout Corriger tics tocs et faux pas Oui comme un fou Aliéner par le fait d’être soi Je peux être meilleur Je peux changer la donne Evoluer, aller voir ailleurs Si le nouveau moi est un peu meilleur Je me raisonne, j’oublie mon clone J’ai beau savoir où sont mes erreurs Je finis toujours par écouter mon cœur Depuis que je suis môme Je suis mon clone Mise à jour à niveau Ego système à zéro Habillé d’une nouvelle peau Bien choisie, pas vraiment schizo J’avais oui, pourtant tout paramétré Jeter, supprimer, fichiers erronés Nouveau système plus perfectionné On reste ce que l’on est
5.
Ne rien dire parce qu’après tout : pas vu pas pris Tant de vies qui subsistent sur des non dits Le mensonge est dans la nature de l’homme Je ne veux pas être un homme Toutes les raisons sont bonnes Je préfère qu’on m’assomme Je sais tout et ou je pardonne Je sais tout et ou j’abandonne Mais je sais tout, je sais tout Tu as toujours démenti de peur de me voir partir Pour me garder, maintenant c’est pire J’en crève de n’avoir pas pu choisir Ce qu’aurait été ma vie Pour la première fois, je vais fuire Belle manie de pactiser entre ennemis Lâche et triste de jouer sans aucun risque Je sais tout et ou je pardonne Je sais tout et ou j’abandonne Mais je sais tout, je sais tout Tu as toujours démenti de peur de me voir partir Pour me garder, maintenant c’est pire J’en crève de n’avoir pas pu choisir Ce qu’aurait été ma vie Pour la première fois, je vais fuire.
6.
Mon Idéal 04:40
Il ne nous reste que les mots C’est déjà mieux mais pas trop Tous ces mots vrais ces mots faux Qui sur tes lèvres étaient si beaux Il ne me reste que les maux Des maux qui en disent bien trop Sur ce que je veux, ce que je vaux Ne pas oublier ces maux Je n’ai plus peur d’avoir mal Toute souffrance m’est bien égale Je connais mon idéal Dans ses moindres petits détails Au plus profond de mes entrailles A nos cotés j’ai compris Ce que, j’attends de la vie Seule tu dis avoir grandie Mais je me suis construit Et à grands coups de mépris Tu te dédouanes, tu maudis Tout ce qui fait que je connais mon idéal Dans ses moindres petits détails Je connais mon idéal Au plus profond de mes entrailles Je ne lui cours pas après Il peut ne venir jamais Je vis avec sans regret Mais je le reconnaîtrai Dans ses moindres petits détails Au plus profond de mes entrailles Je connais mon idéal Et ce jusqu’à que je m’en aille Je connais mon idéal Dans ses moindres petits détails Je connais mon idéal Je le reconnaîtrai sans mal Il me reste ces mots A entendre de nouveau Tous ces mots vrais ces beaux mots Qui sur ses lèvres ne seront pas faux
7.
De doux silences se sont perdus Entre tes mots inaperçus Innocents, pures, pleins de vertu Frissons inconnus ressentis Tu tournes en rond, tu fais de l’esprit Tu cherches à camoufler le bruit Qui a t’il de risquer ? Rien à perdre, tout à gagner D’aller là où le cœur s’emballe Rien à perdre, tout à gagner Jusqu’au bout, il faut aller Là, où nos cœurs s’emballent Les yeux hagards, remplis de vie Tu t’attends à ce que ce soit fini Mieux qu’un rêve de petite fille Non fabulé mais bien vécu Tu te replies à corps perdu Sur ton nuage : magnifique est la vue Qui a t’il de risquer ? Rien à perdre, tout à gagner D’aller là où le cœur s’emballe Rien à perdre, tout à gagner Jusqu’au bout, il faut aller Là, où nos cœurs s’emballent Dans les méandres Des « peut être », des « si » Je me suis souvent dit Demain n’est rien pour aujourd’hui
8.
Singulier 04:46
Aujourd’hui ce que j’ai vu Ne m’a pas réellement plu Bien souvent confronté à ça Mais pourtant tu n’étais pas là Aujourd’hui je prends le droit De te décrire, de te montrer du doigt De te dire, ce que tu ne veux pas De maudire tous tes faux pas Je me décide à coucher ces lignes Pour qu’ils ne se sentent plus victimes De tes propos vicieux, indignes De tes phrases dites anodines Autant d’encre, oui va couler Que de larmes ont été versées Pour ne plus jamais constater Que tes mots ont encore frappé Libre d’être ce que l’on veut Libre, singulier, heureux Séparés par le temps Unis par le sang Un peu plus froids et distants A chaque nouveau mot violent Libre d’être ce que l’on veut Libre, singulier, heureux
9.
Aujourd’hui tout va plutôt bien, je n’ai plus peur de mon destin Je crois que j’ai repris les choses en mains Ce qu’ils m’ont dit ne valait rien, Leur bonheur livré clé en mains a bien failli devenir assassin Un peu paumé, anethésié, je n’ai pas vu le bout du rouleau Dîtes moi à travers les lignes, dessinées, creusées sous ma peau Je n’ai plus pieds, comme axphyxié par une eau trop salée Plus je crois voir des signes d’une réalité devenue tarot Plus j’y crois, plus j’hallucine par mon jeu blindé de carreau Ces visions m’obsèdent, me possèdent Je ne peux remettre le compteur à zéro L’impatience me guette, me prend la tête Le blackout est pour bientôt Oh, que sera long votre chemin Vous pouvez croire en vos deux mains Non, comme toi, ils ne connaissent pas la fin Ce qui est bien, ce que rien ne sert à rien Maintenant que je peux voir plus loin, je n’ai plus besoin Aujourd’hui, tout va plutôt bien, je n’ai plus peur de mon destin, j’ai repris les choses en mains ...
10.
Sans Un Mot 04:01
Nul, peut imaginer Qu’une caresse dans le dos Du bout des doigts gelés Puisse faire autant de mal Ton corps, transi, glacé Est si doux Tu peux bien m’enlacer Et effleurer ma peau Sans un mot Tu peux recommencer C’est à nous Sourire pour ignorer Ce doux baiser jeté Un câlin tombé à l’eau Qu’on ne peut sauver Plus tes lèvres sont mouillées Plus c’est doux Ne t’excuse jamais Pour effleurer ma peau Sans un mot Oh laisse toi aller C’est pour nous Non rien ne prendra l’eau Entre nous Tes doigts gelés sur mon dos Sont si doux Quand on s’effleure les peaux C’est pour nous Se toucher sans un mot C’est : Si nous ………
11.
Une douce apparence Un rire angélique Tu galvanises et tu attires Machiangélique Une énergie débordante et légèrement maléfique Ils te dévorent sans rien à dire Une élégance proche du sublime Nullement timide, tu oses maudire Oh, tu rayonnes et illumines Les moindres ombres les plus intimes Les moindres zones les plus infimes Envoutante, éléctro - magnétique A l’apogée de ton magnifique Quand tu décides à qui offrir D’une manière des plus subtiles Ta suave liqueur que tous imbibent Sans souffler mot, tu contamines Leur sans si pur d’un breuvage digne D’un doux poison qui assassine Une douce apparence Un rire angélique Tu galvanises et tu attires Machiangélique

credits

released February 22, 2006

Chant & guitare : Ludo
Basse : Julien
Programmation des batteries : Louka

Textes : Ludo

license

all rights reserved

tags

about

Louka Brest, France

Louka, c’est un quatuor à l’énergie aussi abrasive que pure et dure. Et ca décoiffe pas mal, surtout lorsque le vent de la rythmique souffle dans le sens inverse des aiguilles de votre montre.
C’est du rock indé, un poil heavy quand la bête pousse à la roue, mais c’est surtout du rock bien épais, du rock, du vrai, du genre qui tache et qui ne part pas, même lavé à 90°.
... more

contact / help

Contact Louka

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Louka, you may also like: